Les dernières nouvelles

Nous publions régulière quelques NEWS sur nos thèmes préférés :
 

Mort d'un bébé nourris qu'aux jus végétaux

publié le 20 mai 2017 à 05:43 par Association DANS LES BRAS

On ne le répétera jamais assez : LE SEUL LAIT BIOLOGIQUEMENT prévu pour bébé, c'est bien le lait humain de sa mère et non du lait animal, encore moins du "lait" / jus végétaux même labialisé Bio (AB).

En Belgique, un bébé meurt après avoir été nourri uniquement au lait végétal

Lire : http://www.leparisien.fr/faits-divers/belgique-un-bebe-nourri-au-lait-vegetal-meurt-de-malnutrition-17-05-2017-6958215.php#xtor=AD-1481423552

"Après l'avoir nourri au sein pendant trois mois, les parents qui tiennent un magasin bio à Beveren, près d'Anvers (Belgique), les parents ont jugé que leur enfant supportait mal le lactose. Sans consulter de pédiatre, ils ont alterné pendant quatre mois différents laits végétaux : du lait d'avoine, de sarrasin, de quinoa, de riz... Or ces boissons peuvent être des alternatives au lait de vache mais pas au lait infantile.

Finalement, la nuit du 6 juin 2014, alors que le petit ne cesse de vomir, les parents finissent par consulter un homéopathe qui leur avait été recommandé, à une heure de chez eux. Le praticien leur dit de se rendre immédiatement à l'hôpital. Hélas, c'est trop tard.

Le procureur leur a reproché de ne pas s'être inquiétés de l'amaigrissement du bébé, qui avait pesé jusqu'à 6 kilos. Selon lui, le couple doit être poursuivi en justice. «Nous pensons que nous avons fait rien de mal et nous avons essayé autant que possible de prendre soin de notre bébé», a argumenté le père. Le jugement des parents est prévu pour le 14 juin. La défense demande l'acquittement."

Par contre ce qui est ultra dérangeant ici c'est qu'au lieu de compatir à la douleur et ignorance des parents (pas de malveillance ici) ces parents endeuillés déjà se retrouvent poursuivit par la justice aux frais du contribuable... Alors que c'est plutôt TOUTE la société qui est ici coupable de ne pas suffisamment agir pour permette à toutes les femmes de réussir leur allaitement, Belgique comme ici en France !




BOYCOTT de SAUSAGE PARTY !

publié le 30 nov. 2016 à 07:44 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 30 nov. 2016 à 09:44 ]

SORTIE ECRAN PREVU LE 30 novembre 2016 avec une bande annonce trompeuse : 

Vidéo YouTube


dessin_anime_pornoAttention durant les fêtes de Noël à ce type de dessin animé en apparence inoffensif, mais qui au final cache des scènes PORNOGRAPHIQUES très explicitent de hot-dog, saucisse moutarde (malfouffe américaine en plus !) avec en scène finale partouze collective, fellation, branlette, etc. Sur un support ici complètement inadapté puisqu'il s'agit bien d'un dessin animé type Walt-Disney Pixar (même code couleurs et graphiques) donc ciblé volontairement pour un public jeune ! Alors qu'il ne sera interdit en France que pour les plus de 12 ans, bien que prévu aux USA pour les plus de 17 ans ! 

Cependant très bientôt les plus jeunes y auront accès à leur tour via leurs tablettes, téléphones ou écrans d'ordinateur... complètement à l'insu de la vigilance de leur parent ou même de leurs grand-parents, amis ou familles qui pourront être amener à les "emmener faire un tour au cinoche" si ce n'est avec leurs professeurs ou éducateurs bernés eux aussi par cette "innocente" bande annonce...

Mais à vrai dire, au delà de l'aspect toxique de ce dessin animé, cet événement nous permet également de tirer la sonnette d'alarme sur l’hyper sexualisation des médias actuellement dans notre pays, sans aucune mesure, ni pudeur pour les femmes et les enfants qui en sont la cible directe ou indirecte. Messieurs, il est temps aussi de grandir et évoluer vous-même et d'admettre à votre tour qu'on ne peut prétendre "défendre ardemment les droits des femmes" dans ce pays comme ailleurs et continuer ainsi à cautionner et financer par vos choix et actions le commerce de la prostitution et de la pornographie mondiale.  

Mais déjà, nous, parents et associations de parents de France demandons à nos dirigeants de prendre leurs responsabilités dans cette histoire et d'enlever ce film de nos écrans OU de l'interdire aux moins de 18 ans. Donc, merci de signer puis partager la pétition : 

Vous pouvez contacter le responsables de la commission de classification du Centre Nationale du Cinéma et de l’image animée (CNC) pour leur dire ce que vous en pensez. pierre.chaintreuil@cnc.fr - 01 44 34 37 22

Mais parler en surtout autour de vous et appelez également les cinémas les plus proches ! 
__________________________

Voici la fameuse scène choc sur le site du Mouvement de Lutte contre la pédocriminalité : http://wanted-pedo.com/bis/sausage-party-le-dessin-anime-pornographique-qui-cible-les-12-18-ans/


Scandale dans les services sociaux anglais

publié le 25 nov. 2016 à 10:43 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 23 mars 2017 à 05:57 ]

Visionner absolument le reportage diffusé sur France (mardi 5 novembre 2016 à 20h) "Le scancale des bébés volés d'Angleterre" http://m.pluzz.francetv.fr/videos/les_enfants_voles_d_angleterre_,148653060.html

    Vidéo YouTube


    Un véritable scandale étouffé depuis plusieurs années aux portes de l'Europe ! L'Angleterre enlève arbitrairement leurs enfants à des parents en difficultés, soit "fichés" eux-même par les services sociaux, ayant été élevés dans des familles accueils, bénéficiant d'aides sociales ou justes des mères célibataires, parfois même avec une bonne situation financière mais sous le "collimateur" des services sociaux. En effet, l'administration et lois anglaises leur permettent d’enlever sans réel jugement des bébés, enfants ou adolescents à des familles souvent plus pauvres et démunis, sans avocat indépendant, pour les placer ensuite, ou plutôt les VENDRE des familles d'accueil (rentes juteuses) ou encore à des parents adoptifs sur catalogue et internet (business d'entreprises privées). En fait, on croit rêver (non cauchemarder) en écoutant ces témoignages de parents ayant fuis ou non leur pays et complètement abandonnés !

    Car, depuis les années 80, depuis les gouvernements de Margaret Thatcher et Tony Blair, les lois sociales se sont durcis de plus en plus en Angleterre, au départ dans l'objectif louable de réduire la maltraitance parentale. Mais en réalité ils ont fini par empirer le problème, augmenter les placements/enlèvements d'enfant en créant un système de quota d'adoption par région (avec subventions ou pressions). De très nombreux placements, bien souvent abusifs donc, mais qui ne doivent pas "coûter" trop cher aux contribuables pour autant, donc doivent être rentabiliser, notamment pour les familles d'accueil (1 200€/mois et par enfant). Alors que de sont côté la "Loi du Bayon" empêche les parents et les journalistes anglais de parler de ces histoires et même de citer publiquement les noms de leurs propres enfants sous peine d'être poursuit et juger. Au bout d'un moment (plus ou moins court) les enfants sont alors définitivement adoptés, sans révocation possible. Terrifiant pour ce pays si puissant et soit disant civilisé ! 

    "Au Royaume-Uni, les services sociaux sont financièrement encouragés à retirer leurs enfants à des parents soupçonnés de maltraitance ou jugés à l'avance incapables d'assumer leur rôle, à l'instar des mères célibataires ou des couples désargentés. Proposés à l'adoption, ces enfants ne retrouveront jamais leur famille. En 2015, 7740 enfants étaient en attente d'adoption par des couples, aux revenus aisés, qui peuvent dresser en ligne leur profil idéal de recherche. La loi impose le silence aux parents et aux journalistes qui ne peuvent raconter leur drame sous peine de condamnations judiciaires." : https://www.youtube.com/watch?v=BLmWMLqNdtM

    Voilà pourquoi, il nous faut être nous-même ici très prudent avant d'adopter des lois anti VEO (Violences Éducatives Ordinaires) dite arbitrairement "anti-fessées", mais aussi claques, injures, chantages, humiliations... Car il ne faudrait pas non plus que, comme en Angleterre ou en Suède, le pouvoir institutionnel s'arroge le droit de juger sans savoir les "bons" ou les "mauvais" parents, et juste sur dénonciation ou diffamation ne puisse volés à son tour nos propres enfants ! 

----------------------------------
Lire également :


Nouvelles recommandations sur le cododo

publié le 29 oct. 2016 à 03:04 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 29 oct. 2016 à 03:13 ]

En octobre 2016, l’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) change d'avis sur le partage du lit parentale avec les bébés et publie de nouvelles recommandations officielles pour encourager le cododo et l'allaitement aux USA et réduire surtout leur taux important de SMSN (Mort Subite du Nourrisson), en préconisant désormais aux parents de garder leur nouveau-né sous surveillance jour ET nuit ! A quand la France maintenant !? Alors que cela fait déjà plus de 10 ans que l'UNICEF, l'OMS, WABA et IBFAN le clament clairement... En effet, il serait désormais grand temps nous aussi de rassurer les parents, leurs familles comme les professionnels de santé et de la petite enfance et le grand public sur le cododo nocturne, avec notamment de nouvelles mesures de sécurité plus logiques et surtout de bon sens... (A retrouver ici : http://www.danslesbras.org/maternage-proximal/aide-allaitement/dormir-avec-bebe-cododo

Voici la vidéo (en anglais encore) ici : 

Vidéo YouTube


Deux derniers livres naissance

publié le 25 oct. 2016 à 07:54 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 25 oct. 2016 à 08:01 ]

Nous tenions à vous informer de la parution récente de deux livres très intéressants sur la naissance et la surmédicalisation qui viennent de paraître en 2016 à quelques mois d'intervalle et qui nous n'en doutons pas ferons date, chacun à leur manière, dans l'histoire de la Maternité en France, car ils dénoncent ouvertement les violences faites aux femmes et notamment aux mères dans beaucoup d'hôpitaux français : 

l'enfantement_goninet
L'Enfantement, entre puissance, violence et jouissance
,
 de Hélène GONINET, éditions Mama Editions (sage-femme française et sexologue)

(p 52) Normes de protocoles
"Une femme qui arrive pour accoucher est examinée par un toucher vaginal, "monitorisée" dans une position allongée plus ou moins imposée, et perfusée au cas où il y aurait un problème intempestif. tension et température sont prises pour s'assurer de l'absence de pathologie. Elle est revêtue d'un "uniforme" de malade : chemise de nuit facile à enfiler, ouverture derrière et découvrant le dos et les fesses de façon impudique, particulièrement inesthétique. (...) 

La femme qui accouche se trouve très vite sur une table d'accouchement, attachée par sa perfusion d'un côté et le monitoring de l'autre. (...) en générale, elle n'a pas le droit de boire, encore moins de manger.
La femme est fortement incitée à "prendre la péridurale", pour faciliter les interventions éventuelles et pour permettre un meilleur contrôle de la situation. Les ocytocines [hormones de synthèse] sont très facilement utilisés pour obtenir un travail conforme à la norme. La rupture artificielle des membranes est presque systématique si elle n'est pas encore faite spontanément. Au moment où le col est entièrement dilaté, les professionnels n'attendent pas toujours que bébé descende et incitent souvent la femme à pousser même si elle n'en ressent pas encore le besoin ; et il est vrai que, sous péridurale, les sensations font parfois défaut. Crier n'est pas de bon ton ; la sage-femme indique comment respirer et comment pousser. l'épisiotomie est largement pratiquée, sans avoir fait la preuve de son efficacité. forceps et ventouse sont volontiers utilisés si les efforts expulsifs se prolongent audelà des fameuses trente minutes, durée arbitrairement fixée par le protocole.  

Quand au bébé, sa tête est souvent extirpée du corps de la mère sans attendre le mouvement de restitution des épaules. le cordon est coupé très vite pour mesurer l'acidose du bébé, dans un but uniquement médico-légal. le bébé est ou bien posé sur le ventre sa mère ou bien emmené dans la salle de soins voisine pour le désobstruer, le peser, le laver, le "vitaminer" : c'est au bon vouloir du personnel de santé présent.
Le nouveau-né peut être déclaré non conforme, soit trop petit, soit trop gros, et dans ce cas il aura à subir prises de sang et compléments alimentaires même si son état clinique ne montre rien de pathologique. cela évoque le calibrage des oeufs de la poule, la poule dans laquelle se retrouve Laetitia lors de son témoignage :"Quand j'ai accouché de mon premier enfant, j'ai détesté ce que j'ai ressenti ! J'ai eu l'impression d'être une poule en batterie qu'on forçait à pondre. moi, j'avais envie d'amour, pas de précipitation !"  

les_brutes_en_blanc
(p 55) "C'est le "Pour les poissons, l'eau est invisible", Marsden WAGNER, intervenant de l'OMS en matière de périnatalité, précise : "Les professionnels de santé ne voient pas la médicalisation, car ils sont en plein dedans. Ils n'ont pas la conscience du formatage qu'opère le cadre hospitalier car ils n'ont pour la plupart jamais observé de naissance naturelle et physiologique." 


Les Brutes en blanc
de Martin WINCKLER (ex-médecin gynécologue français), éditions Flammarion, 2016

(p 9) "Car, quand on y réfléchit : pourquoi serait-il indispensable d'être médecin pour ponter du doigt les failles de la profession ? Faut-il être député, policier, avocat ou militaire pour énoncer un jugement à l'égard des corps concernés ? Non, bien entendu. dans un pays qui se dit démocratique, lorsqu'un groupe est censé servir le public, tout citoyen est en droit de le critiquer. A fortiori lorsque certains membres de ce groupe sont d'authentiques malfaiteurs. (...) Ma loyauté première va toujours aux patients, car c'est ce que dictent mes obligations professionnelles. La "trahison", à mon sens, consisterait à les faire passer en second."

(p 17) "En dix-huit ans, les choses ont changé. l'accès à Internet, en particulier, s'est beaucoup développé. Les réseaux sociaux grouillent de forums d'échange et bruissent de milliers d'alertes rapides. les blogs donnent à tout un chacun la possibilité de s'exprimer. (...) Aujourd'hui, chacune et chacun peut témoigner des maltraitances, petites ou grandes, institutionnelles et privées, ponctuelles ou continues qu'on inflige aux malades, à leur entourage et, il faut le dire, à nombre de soignants de bonne volonté. 
Pour autant, beaucoup de personnes maltraitées n'ont toujours pas la possibilité de se faire entendre.
C'est à ces sans-voix que ce livre est dédié." 



Rapport de l'ANSES 2016

publié le 3 oct. 2016 à 05:22 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 25 oct. 2016 à 06:33 ]

    perturbateurs_endocriniens
    Les Perturbateurs Endocriniens dans l'Alimentation Infantile : 

    Toujours aussi exaspérant de lire ici (voir image ci-joint) les conclusions de l'ANSES (Agence Nationale de SécuritE Sanitaire) la fameuse étude parue lan dernier sur l’Alimentation Infantile et les Perturbateurs Endocriniens (PCB, phtalates, bisphénols, etc.) Evidemment on se doute pourquoi : conflits d'intérêts !! 

    Là à nouveau en gros l'ANSES se contente ENCORE de remettre simplement en garde les parents et professionnels sur les risques de donner aux enfants des laits "non infantiles" cad d'animaux ou végétaux... Alors en résumé encore : OK le lait maternel (LM) c'est b...on, mais quand même autant pollué que le lait industriel (LI) alors que totalement FAUX, vu le degré de plolution en aval comme en amont que cela génère pour notre environnement !! Bien que le pire selon eux serait de choisir l'alimentation "non contrôlée" (cad non industrielle ! Ah bon !) et la diversification précoce avant 6 mois (là ok, mais au delà vers 9 ou 10 mois c'est bien aussi si bébé toujours allaité exclusivement évidemment, mais là on n'en parle pas !).

    Bref, encore une fois, ils y détournent la norme biologique de l'espèce humaine (LM) et de son alimentation non industrielle et au lieu de tenter de réduire les PE dans l'alimentation au moins infantile et d'encourager surtout plus clairement et explicitement l'Allaitement Maternel en priorité, ils encouragent plutôt les industriels à faire attention aux PE dans leurs préparations (déjà bien mais pas suffisant) pour les "enfants comme les adultes" d'ailleurs !  

    Lien vers le Rapport entier (septembre 2016 - 37 pages) : https://www.anses.fr/fr/system/files/ERCA2010SA0317Ra.pdf


    rapport ANESE 2016

Recommandations vaccinales 2016

publié le 22 juil. 2016 à 03:09 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 7 août 2016 à 02:45 ]

vaccinations_obligatoires
Nous publions ici les dernières recommandations reçues du Ministère de la Santé en juillet 2016, en plein questionnement sur la dangerosité des vaccins obligatoires (DTP polio ++ hezavalent...) notamment avec adjuvants de métaux lourds dont l'aluminum... Nous n'approuvons pas ce texte, mais informons ici les familles de la fin (par décret en juin 2016) de leur "autorité parentale" et de la possibilité désormais pour l'Etat français de forcer abusivement les parents et les professionnels à vacciner les enfants contre leur grè si nécessaire mais "pour leur bien" évidemment ! Lire : http://www.danslesbras.org/maternage-proximal/hygiene-enfant-ecolo/vaccination

Editorial du Directeur général de la santé

A la suite de la remise du rapport de Madame la députée Sandrine Hurel, Madame Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales et de la santé, m'a confié le pilotage de la mise en œuvre de ses orientations pour une politique vaccinale rénovée. Quatre axes ont ainsi été annoncés :


l'amélioration du pilotage de la politique vaccinale

la sécurisation de l'approvisionnement en vaccins

une concertation citoyenne

l'amélioration de l'information sur les vaccins


C’est pour répondre à ce quatrième axe que j’ai le plaisir de vous adresser la première lettre trimestrielle d’informations relatives à la vaccination. Je souhaite qu’elles vous soient utiles dans le cadre de votre exercice professionnel et serai attentif à vos suggestions. 

Par ailleurs, je vous informe de la création de Santé publique France, l’agence nationale de santé publique, au 1er mai 2016, par fusion de l’Inpes, de l’InVS et de  l’Eprus. C’est Santé publique France qui assure le soutien de la concertation citoyenne http://concertation-vaccination.fr/. Santé publique France et l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) accompagneront la Direction générale de la santé, pour chaque numéro de cette lettre d’informations. Je les en remercie.

Bien sincèrement à vous 

Pr Benoît Vallet

Directeur général de la Santé 


Le nouveau calendrier des vaccinations 2016
 

- Simplification des recommandations de vaccination contre le virus de la fièvre jaune pour la Guyane (résidents et voyageurs) : le rappel de vaccination n’est plus nécessaire sauf cas particuliers et pour les enfants vaccinés avant l’âge de 2 ans pour lesquels un rappel reste nécessaire.

- Nouvelles recommandations de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus : une dose. Un rattrapage durant un an est possible pour les personnes âgées de 75 à 79 ans révolus.t pour les enfants vaccinés avant l’âge de 2 ans pour lesquels un rappel reste nécessaire. 

Pour en savoir plus : http://social-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/article/calendrier-vaccinal

Évaluation de la baisse de la mortalité des enfants et des jeunes adultes au cours du XXe siècle aux Pays-Bas grâce à la vaccination 

L’analyse des données de mortalité de 1903 à 2012 et des taux de couverture vaccinale aux Pays-Bas a permis d’estimer que les programmes de vaccination de masse avaient évité la perte de 148 000 années de vie jusqu'à l'âge de 20 ans pour les enfants nés avant 1992. Cela correspond à environ 9 000 décès évités depuis la mise en place des programmes de vaccination (6 000-12 000). Le nombre annuel de naissances aux Pays-Bas a oscillé au XXe siècle entre 175 000 et 200 000.

Effect of vaccination programmes on mortality burden among children and young adults in the Netherlands during the 20th century: a historical analysis. van Wijhe et al., Lancet Infect. Dis. 2016 ; 16(5) : 592-598.


   Vaccination contre l’hépatite B : jurisprudence

 

Le 9 mars 2016, la justice a rendu une ordonnance de non-lieu dans l’instruction menée pendant dix-sept ans sur le vaccin contre l’hépatite B mis en cause dans l’apparition de maladies neurologiques comme la sclérose en plaques.

La décision a suivi les réquisitions du Parquet. Celui-ci a conclu à l'absence de "causalité certaine" entre la vaccination contre l'hépatite B et l'apparition de ces maladies, et n'a pas retenu de "faute d'imprudence ou de négligence" des personnes mises en cause.


   Point sur les tensions d’approvisionnement
 

Mise à disposition du vaccin BCG Biomed-Lublin

En raison d’une pénurie mondiale persistante en vaccin BCG, il a été nécessaire d’importer en urgence un vaccin BCG produit en Pologne par Biomed-Lublin. Cette pénurie est liée notamment à la défaillance du producteur SSI situé au Danemark, fabricant du Vaccin BCG SSI, unique vaccin commercialisé en France. A ce stade, les quantités disponibles restent limitées. Le contingentement des livraisons aux collectivités doit donc se poursuivre. Le vaccin importé de Pologne diffère du vaccin habituellement utilisé en France. La souche de BCG est différente (Moreau) ainsi que les modalités de préparation et conditions d’utilisation. Le conditionnement de ce vaccin est en ampoules contenant chacune plusieurs doses (dix).

L’ANSM a procédé à une évaluation de la stabilité de ce produit après reconstitution. Les modalités d’utilisation, au regard des résultats relatifs à la stabilité du vaccin et pour limiter le risque de contaminations microbiologiques, sont les suivantes :

- préparation des seringues immédiatement après reconstitution ;

- conservation de ces seringues au réfrigérateur ;

- utilisation au plus tard quatre heures après leur préparation.

Comme tout produit nouveau, il implique une vigilance particulière des praticiens, même en l’absence de signal particulier à ce jour.

Par ailleurs, dans ce contexte, le Haut Conseil de la santé publique a priorisé les indications de la vaccination par le BCG.

Consulter l’avis

Vaccins contenant la valence coqueluche

Les tensions d’approvisionnement en vaccins combinés contenant la valence coqueluche persistent mais sont moins importantes actuellement. Une distribution contingentée des vaccins pentavalents (InfanrixQuinta® et Pentavac®) est mise en place dans les officines de pharmacie. La distribution prioritaire de ces vaccins auprès des centres de PMI et des centres de vaccination est maintenue. Ces recommandations seront actualisées en fonction de la disponibilité des vaccins. 

Par ailleurs :
- un vaccin hexavalent Hexyon® est mis sur le marché depuis avril dernier.
- des doses Infanrix Hexa® initialement destinées au marché espagnol (boîte de dix ampoules) sont mises à disposition des structures collectives de vaccination. 

Les informations sont disponibles sur le site de l’ANSM

Vaccins contre l’hépatite A

Il existe des tensions d’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite A (Avaxim160® et Avaxim80®, Havrix 1440® et Havrix 720®, Vaqta® 50) ; les informations sont disponibles sur le site de l’ANSM. La direction générale de la Santé a modifié transitoirement la stratégie de vaccination (avis du Haut Conseil de la santé publique du 19 mai 2016) : les personnes à vacciner en priorité sont définies ; la primo-vaccination ne doit comporter qu’une seule dose ; une sérologie préalable à la vaccination est recommandée chez certains groupes d’adultes exposés.

Consulter l’avis


Meningitec® : résultats des analyses complémentaires effectuées par l’ANSM

 

Le 24 septembre 2014, le vaccin Meningitec® a été retiré du marché à titre de précaution en raison d’un défaut de qualité (mise en évidence de particules de rouille dans un nombre limité de seringues). Au regard des données toxicologiques, des données de pharmacovigilance et de la fréquence très faible d’apparition de ce défaut, l’ANSM n’avait pas, dès le retrait, identifié de risque pour la santé des enfants vaccinés. L’ANSM a réuni un groupe d’experts toxicologues, dans le cadre d’un Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), afin d’analyser les données disponibles sur le vaccin. Ces experts indépendants ont conclu que les particules identifiées ne peuvent pas engendrer de toxicité aiguë générale chez les personnes vaccinées. 

De plus, les laboratoires de contrôle de l’ANSM ont procédé à des analyses de seringues de Meningitec® provenant de trois lots différents, ainsi qu’à titre comparatif, à l’analyse de cinq autres vaccins, d’un médicament injectable non vaccinal et de sérum physiologique injectable. 

Les analyses des échantillons ont été réalisées par des techniques de microscopie électronique à balayage ou de spectrométrie de masse. Les résultats obtenus par ces deux techniques sensibles et complémentaires montrent qu’il n'apparaît pas de spécificité du vaccin Meningitec® par rapport aux autres produits testés quant à la présence de métaux à l’état de traces dans les produits injectables analysés (y compris le sérum physiologique). La présence de traces métalliques dans des produits de santé ne représente pas en soi un défaut de qualité ni un risque pour la santé. Ces concentrations sont inférieures aux seuils de sécurité établis par la communauté scientifique au plan international pour les médicaments. 

Les membres du CSST ont considéré que la présence de ces traces est le reflet de la réalité environnementale et qu’il n’existe pas de risque pour la santé des personnes vaccinées, lié à ce défaut qualité.


   Actualités législatives/réglementaires
 

Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé

Cette loi élargit l’offre de vaccination et les compétences de certains professionnels de santé :  

- les centres de planification ou d’éducation familiale et les centres pratiquant les examens gratuits de santé pourront désormais réaliser des vaccinations ;
- les sages-femmes peuvent prescrire et pratiquer les vaccinations de l'entourage, dès la grossesse de la mère et pendant la période de huit semaines qui suit l'accouchement dans l’objectif de protéger l’enfant tant qu’il n’a pas pu être immunisé ; l'entourage comprend les personnes vivant dans le même domicile que l'enfant ou fréquentant régulièrement ce domicile, ou étant chargées de sa garde régulière en ce lieu. Pour plus d’informations, se référer au décret n° 2016-743 du 2 juin 2016 relatif aux compétences des sages-femmes en matière d'interruption volontaire de grossesse par voie médicamenteuse et en matière de vaccination.

Consulter le décret

La loi précise que la finalité des vaccinations obligatoires des professionnels de santé vise leur protection en tant que professionnels, mais aussi la protection des personnes malades ou âgées qu’ils risquent de contaminer. La loi permettra par conséquent aux employeurs de veiller à la vaccination adéquate de leur personnel pour limiter les transmissions soignants-soignés dans les services de santé ou accueillant des personnes fragiles. 

Cette loi permet aussi aux médecins et sages-femmes de déroger au consentement parental pour pratiquer des actes de prévention ou de dépistage auprès des personnes mineures si celles-ci s’opposent à la consultation des titulaires de l’autorité parentale (L.1111-5). Elles doivent alors être accompagnées d’une personne majeure de leur choix.

___________________________________________

Newsletter réalisée par Santé publique France

Directeur de la publication : Professeur Benoit Vallet, directeur général de la Santé.
Comité de rédaction : direction générale de la Santé, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, Agence nationale de santé publique (Santé publique France), Collège de la médecine générale, Société française de gériatrie et gérontologie, Société française de pédiatrie
 

Ministère des Affaires sociales et de la Santé – 14, avenue Duquesne – 75350 Paris 07 SP
Tél. : 01 40 56 60 00 – Télécopie : 01 40 56 40 56 – www.sante-social.gouv.fr

---------------------------------------

Autres informations sur les obligations vaccinales :

Calendrier vaccinale 2016 : http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinal_2016.pdf

http://www.infovaccin.fr/legislation_vaccinale.html#ecole

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/6/2/AFSP1608429D/jo/texte


Loi sur les Violences Educatives

publié le 2 juil. 2016 à 03:29 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 2 juil. 2016 à 03:49 ]

HOURRA ! Amendement VOTER le 23 juin 2016 à l'Assemblée Nationale (pas encore au Sénat par contre) sur les Violences Éducatives... 

http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3851/AN/1257.asp

Alors certes toujours rien de prévu au Pénal pour cela, mais puis pas l'objectif ici non plus au départ, puisque la maltraitance y est déjà sévèrement puni par les textes de Loi. Mais cela permettra déjà lors d'Instructions au Tribunal Civil de faire reconnaître la notion de "violences corporelles" sur les enfants, ainsi que la cruauté, la dégradation et l'humiliation... ce qui est déjà pas si mal dans un premier temps !

Donc on peut se réjouir déjà de ce revirement de la France qui semble enfin motiver à prendre en compte les VIOLENCES ÉDUCATIVES ORDINAIRES (claques, fessées, etc.) dans notre pays, au travers de ce premier amendement qui contrecarre désormais la notion de CHÂTIMENTS ÉDUCATIFS !

Car il existe une grande différence... entre un geste malheureux et occasionnel d’exaspération qu'on cherche à tout prix à éviter, de l'affirmation volontaire de telles violences comme méthodes éducatives ordinaires, répétitives voir même revendiquées par beaucoup trop de parents encore actuellement en France.

Sachant que la Prévention restera toujours supérieure à la Répression ! De chaque côté d'ailleurs...

______________________________

"AMENDEMENT N°1257

présenté par Mme Chapdelaine, M. François-Michel Lambert et Mme Gueugneau

----------

ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L'ARTICLE 66, insérer l'article suivant:

Le deuxième alinéa de l’article 371‑1 du code civil est complété par les mots : « et à l’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

L’opinion publique est régulièrement choquée par le décès d’un enfant sous les coups de ses parents. Si, heureusement, les violences intrafamiliales ne tuent pas toujours, les spécialistes sont unanimes quant aux dégâts qu’elles occasionnent les enfants qui en sont les victimes.

Pour appeler l’attention de tous sur cet enjeu considérable, le présent amendement propose de compléter la définition de l’autorité parentale prévue à l’article 371‑1 du code civil en précisant que, parmi les devoirs qui la composent, figure celui de s’abstenir de toutes les formes de violence et de violence sous toutes ses formes.

La règle posée est de nature exclusivement civile et ne s’accompagne d’aucune sanction pénale nouvelle à l’encontre des parents. Elle énonce un principe clair, qui a vocation à être répété aux pères et mères, et à imprégner leur comportement futur."

_____________________________

Pour écouter le débat à l'Assemblée Nationale : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4127079_5776c2ef56433.3eme-seance--egalite-et-citoyennete-suite-1-juillet-2016


PREMIÈRE PHARMACIE AMIE DES BEBES

publié le 25 juin 2016 à 05:09 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 25 juin 2016 à 11:07 ]

pharmacies amies des bébés
Ce fut le 15 décembre 2015 que la première "Pharmacie Amie des Bébés" (PAB) a été labellisée en France et c'est donc en Savoie à Yenne, que la "Pharmacie de la Fontaine" (un nom prédestiné pour le soutien à l'allaitement maternel) a eu ce privilège. Avec "ce label italien qui regroupe une centaine de pharmacies transalpines, nous espérons convaincre des confrères dans la promotion de l'allaitement maternel en officine, souvent le premier lieu de santé à la sortie de la maternité. Ce film explique notre démarche ainsi que des témoignages de mamans." 


 Mais surtout leur vidéo (VIMEO) : https://vimeo.com/166060908

"Partant de ces principes, une association italienne à but non lucratif, Il Melograno, qui oeuvre depuis 1981 à placer la famille au centre des pratiques liées à la naissance, a lancé récemment l’Initiative Pharmacies Amies des Bébés (IPAB)." (GIFA-IBFAN : http://www.gifa.org/publications/linitiative-pharmacies-amies-des-bebes) - (télécharger plus bas les recommandations) 

"Un label italien qu’Ellen Combes, préparatrice et spécialiste en lactation, aimerait à l’avenir développer en France. Pour obtenir le label italien, la pharmacie doit répondre à neuf critères précis dont la formation des équipes sur l’alimentation des bébés. Les équipes doivent ainsi suivre de près les nouvelles recommandations. « Nous devons informer les mères sur l’intérêt de l’allaitement et les soutenir et les encourager à initier ou à poursuivre cet allaitement », indique Ellen Combes. De plus, la pharmacie labellisée doit disposer d’un espace d’accueil et veiller au respect d’un code de communication (pas de vitrines avec des boîtes de lait, pas de promotions sur ces produits, pas d’échantillons proposés à ses clients…)." http://www.lemoniteurdespharmacies.fr/revues/le-moniteur-des-pharmacies/article/n-3108/une-pharmacie-labellisee-dans-l-allaitement.html

Espérons que ce nouveau label IPAB ne suivra pas la même route que le label IHAB en France, et qu'il saura garder et surtout conserver son indépendance vis à vis des instantes gouvernementales, afin notamment d'éviter les risques de conflits d'intérêts avec les grandes firmes de laits industriels... Voilà pourquoi il nous semble essentiel que ce soit entre professionnels, usagers et associations de professionnels et d'usagers (et donc ici entre pharmacies et associations locales), que cette labellisation se développe un peu partout en France également. Longue vie à IPAB alors !

_____________________________

Pour en savoir plus sur le label de l'OMS mis en avant par l'association italienne : http://www.melograno.org/maternita/corsi-e-seminari/farmacia-amica-dellallattamento-2/
Le mieux étant encore de contacter directement la Pharmacie de la Fontaine : http://pharmacie-fontaine-yenne.fr/notre-expertise/allaitement/

3ème Foire Bio PHALSBOURG

publié le 13 juin 2016 à 04:29 par Association DANS LES BRAS   [ mis à jour : 13 juin 2016 à 04:32 ]

Ce samedi 11 juin 2016 de 10h à 18h  à la Salle des Fêtes (derrière la Mairie)  nous avons tenu un stand et animé des ateliers à la 

3ème Foire Bio & Artisanale "COCCINELLE" à PHALSBOURG 

foire bio lorraine
En effet, depuis bientôt 5 ans la dynamique Association Pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne, l’AMAP LES OMBELLES de Lutzelbourg, travaille bénévolement avec des paysans bio afin que toute  personne qui désire manger bio et local  puisse le faire facilement. Le but étant également de garantir une qualité et une  fraîcheur optimales sous la forme de paniers de légumes et oeufs,  fruits,  fromages,  pains…pour un coût plus bas que dans les circuits classiques de distribution. En effet, il n’y a pas d’intermédiaire entre le paysan et la livraison des denrées aux adhérents de l’AMAP. Tout cela garantit un revenu régulier et correct aux paysans via un contrat sur 6 mois.

Ainsi devant le grand succès encore rencontré l'an dernier par la foire bio de PHALSBOURG et afin d'accompagner la demande toujours plus forte en faisant mieux faire connaître les enjeux liés à l'agriculture biologique,  L'association Les Blettes Sauvages et l'AMAP les Ombelles a organisé le samedi 11 juin 2015  la 3ème Foire Bio & Artisanale de Phalsbourg, nommée "COCCINELLE" (voir affiche et programme en PJ) 

                             ENTREE LIBRE & gratuite
 
- Des exposants : La "fine fleur" de l'agriculture biologique locale sera encore présente avec plus d'une vingtaine d'exposants dont de nombreux paysans locaux et BIO qui vous proposeront fromages, charcuteries, viandes, légumes, fruits, vins, jus de fruits, farines, céréales, légumineuses, pains et miels...
 
- Des associations : des associations écologiques et du commerce équitable présenteront leur travail exemplaire. 
 
- Des ateliers en continu : Des ateliers à prix libre vous seront proposés : fabrication de produits cosmétiques, de colliers et bracelets en tissu recyclé, initiation aux logiciels libres...  
 
Le thème de l'enfance sera également à l’honneur avec :
 
- Des ateliers de l'association DANS LES BRAS sur le : Massage bébé et Enfant (0-10 ans) de 10h30 à 11h30 et de Portage en écharpe et porte-bébé souple de 16h30 à 17h30 (Les parents avaient pour certains apporter poupée, serviette et/ou porte-bébé, mais nous avions aussi sur place). Il y eu beaucoup d'échanges avec des mamans enceintes ou avec des enfants d'âges entre 3 mois et 2 à 6 ans, certains regardaient et d'autres participaient, essayaient, recommençaient... C'était très enrichissant ! Encore trop peu de papas présents mais la Coupe du Monde de football 2016 en même n'a pas dû à les motiver à venir non plus ! 
 
- Projet d'école alternative : présentation du projet d'école alternative de Phalsbourg
 
- Des jeux : Petits et grands seront à la fête avec de nombreux jeux en bois. 
 
 De plus, il y aura...
- Une exposition : sur "l'eau au quotidien".
 
- Une tombola : Une tombola à prix libre sera organisée avec de nombreux lots écologiques.
 
- Un espace de gratuité : A l'espace gratuité, chaque visiteur pourra déposer des objets à donner en bon état  et/ou simplement en prendre. 
 
- Une restauration, buvette & dégustations : Buvette bio et restauration sur place... 
 
Alors, posons ensemble les pieds sur terre en somme !
 
Foire bio et artisanale COCCINELLE de 10H à 18H le samedi 11 juin à la Salle des fêtes de Phalsbourg (derrière la mairie).
Tel : 03 87 25 33 20. Entrée libre.
 
Association Les Blettes Sauvages & AMAP les Ombelles
28 rue du Canal
57 820 LUTZELBOURG
tél : 03 87 25 33 20

1-10 of 81