Les thématiques‎ > ‎L'allaitement‎ > ‎

Ce qu'il faut savoir...

allaitement_bebe
RIEN !!!

Ou plutôt, SI ! Il est essentiel en France aujourd'hui, dans notre société et à l'heure actuelle, de bien se documenter avant la naissance de son bébé, d'avoir beaucoup lu auparavant (et pas uniquement lors du dernier trimestre de grossesse), de penser à bien s'entourer de personnes compétentes en post-partum et au-delà, de s'être bien informer sur le sujet auparavant, d'avoir même si possible suivi quelques "cours, stages ou conférences" ou visionner quelques films ou livres reconnus sur l'allaitement (et pas uniquement des magazines pour jeunes parents), d'avoir été à plusieurs réunions ou rencontres d'associations de parents et de professionnels, et surtout d'être suivi par un professionnel de santé compétent ayant lui-même suivi une formation spécifique, etc... Bref, d'avoir un bon carnet d'adresses et une bonne bibliothèque !

Cela peut vous sembler un peu... disons... exagéré ! Et bien, non ! Cela ne l'est pas. Car, si allaiter, en général, est simple, facile et à la portée de toutes les femmes ou presque (puisque 95% des mères scandinaves allaitent après la naissance et surtout au delà de 6 mois à plus 80%), pour nous en France, l'allaitement peut vite devenir compliqué, voir même douloureux, si vous ne faites pas appel rapidement aux "bonnes personnes au bon moment". Car, allaiter n'est pas inné, c'est avant tout un acquis culturel, un acte qui s'inscrit dans une époque, selon des traditions, d'après une histoire familiale et surtout à l'intérieur d'une société favorable ou défavorable à l'allaitement maternel. Et en France, aujourd'hui, même si les choses s'améliore un peu chaque année, les mères ne sont toujours pas correctement aidées dans leurs choix d'allaiter leurs enfants. En effet, à peine la moitié des françaises qui démarrent un allaitement réussiront leurs objectifs au delà des premiers jours ou semaines.

Alors, à qui la faute ? 

A bébé qui ne tète pas assez "bien" les seins de sa mère dès sa naissance pour raisons diverses ? 
A maman qui a eu des engorgements, crevasses ou autres soucis de santé et qui "craque" dès les premières difficultés ?
A papa qui gentiment se propose de donner un biberon pour que maman puisse dormir une nuit (ou deux) ?
A la mamie ou à la nounou qui offrent une tétine à bébé pour le calmer et ne plus l'entendre pleurer ?
A la sage-femme, médecin ou puéricultrice qui suspectent un "manque de lait" et veulent compléter bébé trop vite sans chercher d'autres solutions et alternatives avant ?
Au chef de service d'obstétrie ou à la sage-femme chef qui, surchargés de travail, se désintéressent complètement de la question ? 
A l'employeur ou au collègue de travail qui refusent de s'intéresser ou regardent de travers son employée ou collègue tirer son lait sur son lieu de travail ? 
A la énième publicité vantant les mérites de telle ou telle marque de lait industriel dit "infantile", de tel biberon ou sucette en silicone plus "physiologiques" et performantes que les autres, évidemment... ?
Aux médias de notre pays qui les diffusent partout (télés, radios, journaux, magazines, affiches, etc.) ?
Aux supermarchés qui mettent en évidence leur marque préférée en devanture de leurs nombreux rayons ?
Aux grandes firmes de lait industriel qui arrivent si bien à coup de tonnes de publicités et slogans aguicheurs à nous vanter les mérites de leur "poudre aux yeux" pour nous faire croire que leur lait en boîte de 1er, 2ème (ou 3ème âge) ou "lait de croissance" est équivalent, en "supplément" ou "à la suite" du lait maternel qui pourtant restera toujours le seul bon lait frais adapté à notre espèce donc totalement biologique et écologique pour les enfants de 0 à 2-3 ans ou plus ? 
Aux professeurs des écoles qui donnent innocemment à leurs jeunes élèves une jolie poupée avec un biberon ou tétine pour "imiter maman et papa" ?
Aux éditeurs de livres, comme aux illustrateurs ou artistes qui ne fournissent aux enfants et aux adultes que des images, photos, peintures, cartes ou livres truffés d'objets de puériculture divers et jamais d'enfants au sein ? 
Aux peintures de musées poussiéreux remplies de vierges idéalisées type "Madone offrant le sein au petit Jésus" ou aux images d'Epinal ringardes des magazines montrant des femmes africaines malnutries aux seins tombants allaitant des enfants affamés et squelettiques, mais qui oublient par contre de montrer celles plus positives et modernes de stars ou top models sexy allaitant leur(s) enfant(s) en bonne santé et en public ?
Aux féministes post-soixanthuitarde qui ont dévaloriser la place des mères contre celle des femmes au travail en nous renvoyant sans cesse celle de "superwoman carrièriste" affublée d'un père moderne biberonnant leur bambin à la maison, et qui véhiculent à l'inverse une image rétrograde et servile de l'allaitement ? 
Aux hommes politiques de tout bord (même écologistes) qui ne s'intéressent absolument pas à la question, ni à la qualité de la première nourriture de l'espèce humaine, mais font passer leurs idéologies, business, profits et tout le reste avant la santé des enfants, le bien-être individuel des parents et les intérêts de la collectivité ?
Aux hommes, en général, qui pensent que ce sujet ne les regardent pas ou aux femmes, en général, qui ont un compte personnel à régler avec leur propre histoire d'allaitement ou avec celui de leur propre mère, et qui transmettent surtout leurs peurs, doutes ou "échecs" à autrui, etc ?
Bref, on pourrait toujours trouver pleins de responsables, raisons, excuses ou exemples divers d'écueils culturels et d'idées reçues récurrentes sur l'allaitement maternel en France, on exagérerait... à peine ! 


signes_allaitement
Mais, rassurez-vous si vous êtes enceinte et n'avez lu aucun livre sur le sujet, ni vu de film ou suivi de conférences ou réunions d'information, etc... vous aurez quand même de grandes chances de vivre un allaitement heureux et épanouissant. Et vous savez pourquoi ? Parce qu'au final, vous n'aurez peut-être absolument besoin de RIEN en fait, SI vous vous écoutez vous-même et que vous écoutez bébé en priorité ! Car lorqu'on love son (ou ses) enfant(s) entre le creux de ses seins, on oublie TOUT ou on devrait pouvoir tout oublier ! Ne surtout plus réfléchir, ne plus peser, ni mesurer ou calculer... mais être complètement dans l'instant présent, le "lâcher prise" et suivre le flot d'hormones (ocytocine, prolactine, endorphines, etc..) qui nous submergent alors. Se détendre, prendre enfin le temps de se reposer et de goûter à ces tendres échanges et contacts charnels si gratifiant, et faire une pause salutaire dans nos journées modernes de folie... et surtout... surtout... à cet instant précis, ne plus PENSER A RIEN !

Voilà pourquoi, il faut apprendre beaucoup avant, pour pouvoir tout oublier pendant et récupérer de l'énergie pour après... Laisser donc parler votre instinct et votre cœur, tout simplement en écoutant votre enfant à travers son corps, sa peau, ses yeux, etc. Ensuite seulement, lui parler avec des mots qui trop souvent perturbent et crée d'autres "maux"... C'est pourquoi, mieux vaut laisser votre corps, votre lait et autres signaux corporels, guider et apaiser bébé en silence ou en chanson. Cette communication non verbale pourra même encore vous guider plus tard vers une éducation plus consciente et respectueuse des désirs et besoins de votre enfant (voir CNV). Car, l'enfant grandissant - et surtout lors de la puberté - écoutera mieux ses besoins, et respectera également mieux les vôtres et ceux d'autrui, si dès sa petite enfance les autres ont su respecter, écouter et répondre aux siens. En réalité, si on est suffisamment attentif, notre enfant nous explique tout ce que nous avons besoin de savoir pour nous occuper correctement de lui. Seulement, le problème dans notre société trop bruyante, c'est que nous ne savons plus écouter, nous ne pouvons ou ne voulons surtout pas écouter, et nous écouter déjà nous-même. Parfois savoir aussi dire "non" aux autres, nous permet de mieux répondre à nos propres besoins d'abord pour ensuite pouvoir mieux répondre à ceux de nos enfants... Par faiblesse et commodité, nous préférons trop souvent "abandonner", écouter autrui et divers paroles perturbantes des "pro" comme des "non-pro", de la famille ou des amis, ou d'autres personnes, parfois bien intentionnées même, qui nous assomment de conseils et consignes plutôt que d'apporter de l'attention et du soutien sur notre choix d'allaiter... Trop souvent, donc, nous préférons écouter les voix de la raison plutôt que notre propre chair et notre cœur, en fait, et c'est alors que les soucis commencent.


Alors que lorsqu'une mère s'écoute et répond aux besoins fondamentaux et affectifs de son petit, sans trop se poser de question, elle trouve d'elle-même, simplement, les bonnes positions et solutions pour débloquer la situation. Et, du coup, l'allaitement réussi et le reste aussi... 
__________________________

Donc, voir également quelques vidéos, textes et livres (Bibliographie) :     

- Idées reçues durant la préparation à l'accouchement et l'allaitement  : http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=G42oarSomMg&feature=endscreen


- Informations sur les pics de croissance à lire absolument : http://www.teteeparty.com/2015/03/16/le-serial-t%C3%A9teur/

- Informations sur les médicaments et traitement durant la grossesse et l'allaitement : http://www.lecrat.org/medicament.php3

- Lire le livre de Allaiter tout simplement, de Céline DALLA LANA, éditions Le Souffle d'Or, 2009
  • Quelques pistes de réflexions et infos générales à trier et garder que ce qui vous parle le plus :
Ċ
Association DANS LES BRAS,
8 avr. 2010 à 02:08
Ċ
Association DANS LES BRAS,
17 juil. 2012 à 08:41
Ċ
Association DANS LES BRAS,
11 avr. 2011 à 14:45
Ċ
Association DANS LES BRAS,
8 avr. 2010 à 02:10
Ċ
Association DANS LES BRAS,
8 avr. 2010 à 02:10
Ċ
Association DANS LES BRAS,
8 avr. 2010 à 02:11
Ċ
Association DANS LES BRAS,
2 juil. 2010 à 02:37
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:05
ą
Association DANS LES BRAS,
18 janv. 2014 à 10:52
ą
Association DANS LES BRAS,
18 janv. 2014 à 10:52
ą
Association DANS LES BRAS,
18 janv. 2014 à 10:53
ą
Association DANS LES BRAS,
18 janv. 2014 à 10:52
ą
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:39
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:07
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:09
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:09
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:10
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:10
Ċ
Association DANS LES BRAS,
16 mars 2013 à 14:31