Quand, où et comment commencer ?

Dès maintenant !
Temps et espace :
Quelque soit l'âge de votre enfant : de la naissance à... Mais évidemment, vous ne le masserez ni aussi longtemps, ni de la même façon un nourrisson ou un enfant de 2 ans, 8 ans ou plus ! Car, on peut tout à fait masser un nouveau-né quelques minutes au départ en post-partum, pour arriver ensuite vers 2-3 mois à presque une demi heure, parfois plus, parfois moins... Mais toujours en écoutant les besoins et désirs de l'enfant : besoin de contacts, de repos, de chaleur, de faim, de sommeil ou même de pipi-caca, etc.

Quand ?
massages_bebe
En fait, on devrait masser au départ son enfant tous les jours ou 2-3 jours, afin d'instaurer un rituel régulier, un "tableau fréquent et donc rassurant" pour lui et didactique pour vous. Car il n'y a pas d'âge "idéal" pour apprendre à masser ou à être masser, donc pas d'âge idéal pour commencer, ni d'âge "difficile" pour arrêter. C'est juste que plus on commence tôt et plus cela deviendra naturel et facile pour vous deux (comme pour le portage aussi). Par contre, il a vraiment des passages où l'enfant peut être intéressé par autre chose. Respecter cela aussi, quitte à le lui reproposer un jour, une semaine, un mois une année plus tard... Certain(es) arrivent même à poursuivre ce merveilleux moment d'échange et de communication tactile au delà de l'adolescence par le massage ponctuel des pieds, du dos, etc.
 
Cependant c'est très différent de masser un petit nourrisson qui accepte de rester calmement allongé sur le ventre ou le dos, que de masser un bébé de 6 mois assis gentiment sur le lit et jouant avec les quelques objets autour de lui, de 9 mois entrain d'explorer le quatre pattes ou de plus d'un an qui apprend la marche, etc. C'est pourquoi il faut s'adapter à ses principaux apprentissages en ne contrariant pas ses gestes, ni déplacements. De même, il peut être assez amusant de le masser assis ou debout face à vous, gambadant joyeusement parfois sur le lit ou réclamant plutôt quelques mouvements de gymnastique ou d'étirements doux plutôt qu'un temps calme... Sans jamais l'arrêter vous pouvez accompagner ses mouvements en adaptant les vôtres. Voir même plutôt lui proposer un massage calme et câlin plutôt le mercredi ou le dimanche, pendant les vacances scolaires ou vos congés, et plutôt le matin au réveil ou le soir au couché, à distance du bain ou juste après ? C'est vous, et LUI surtout qui choisirez ensemble le bon moment ou seulement vous quand vous trouverez un moment à lui accorder : quelques minutes pour un massage rapide et dynamique (5-10 mn), ou de longs contacts physiques rapprochés et lents (10-20 mn). Cela peut aller à de fréquents échanges durant un mois et puis plus rien du tout pendant quelques jours ou semaines s'il n'est décidément pas disposé à rester calme. Mais de toute façon, on ne devrait jamais forcer personne à masser s'il ne le souhaite pas, plus qu'à être toucher intimement si il ou elle ne le souhaite pas - et un enfant encore moins. Alors, respecter toujours son choix et son droit à choisir quand, où, combien de temps mais aussi comment il désire être toucher. Sentez et ressentez le surtout bouger et réagir aux massages ! C'est comme cela que s'établira au fur et à mesure des jours, mois et années la communication non verbale entre vous.
 
Où ?
On peut le masser sur son lit, dans le votre, sur un canapé ou un hamac, par terre sur une peau d'agneau ou dans la salle de bain sur la table à langer (moins confortable cependant), etc. Tant que la pièce est suffisamment chaude, l'espace agréable et confortable... Donc, penser à mettre le chauffage en premier, le reste est accessoire ! Même s'il peut être utile d'avoir une bonne huile de massage bébé bio, on peut masser aussi avec de l'huile végétale bio (AB), de l'eau, de la terre, du lait maternel, du lait de toilette ou encore du beurre de karité, etc. De bonne qualité, c'est toujours mieux. Sinon masser le avec de l'huile d'olive bio du commerce (AB), c'est toujours mieux que de ne pas masser du tout, n'est-ce pas ! Son épiderme réagira de toute façon rapidement à l'enduit que vous y aurez appliqué (faire au préalable un pré-test sur la plante des pieds). Faites preuve de bon sens : bon à avaler pour bébé = bon aussi pour sa peau (attention également au dosage en huiles essentielles spécifiques pour un nourrisson).

Un petit bol pour l'huile peut s'avérer également pratique pour gagner du temps et éviter de perdre le contact régulièrement et inutilement. Pensez aussi à une peau d'agneau ou une alèse étanche, une serviette ou un lange pour éviter les "arrosages" involontaires ou encore un large pot à côté de ceux et celles qui pratiquent l'hygiène naturelle infantile avec bébé, des vêtements de rechange si vous le souhaitez et une couverture chaude pour le couvrir à la fin du massage. Justement, à la fin d'un massage, prévoir toujours un petit truc pour manger, boire ou encore téter avant de s'endormir... Pour nous, comme pour lui, le massage étant souvent un échange d'énergies physiques et mentales "fatiguant" car relaxant ou tonifiant, au choix ! Et pour la musique et l'encens, de temps en temps, pensez y mais si vous avez le temps... sinon... Allez surtout à l'essentiel ! Le temps étant souvent ce qu'il nous manque le plus aujourd'hui, malheureusement !
 
Combien de temps ?
En moyen entre 5-10 minutes (pour un nouveau-né juste aux extrémités) à 15-20 minutes ensuite puis 30-45 mn après 2-3 mois et plus, rarement 1 heure ! Parfois c'est trop long pour eux, parfois c'est nous qui arrêterons avant, c'est selon ! Et puis le mieux étant de finir comme sur cette vidéo par des étirements ou mouvements de gymnastique doux, alors vous oublierez vite le temps pour apprécier l'instant présent : https://www.youtube.com/watch?v=WxTQTwUw8kI
 
massage_enfant
Et jusqu'à quel âge ?
Aussi longtemps que vous et l'enfant le voudrez bien ou pourrez... Car, il n'y a aucune limite d'âge au massage et d'ailleurs nous-même devrions pouvoir nous aussi nous faire masser régulièrement afin de nous détendre, mais aussi de stimuler nos défenses immunitaires, calmer ou prévenir certaines douleurs, crispations musculaires ou maladies... Même et surtout les personnes âges doivent être masser, donc même vos jeunes enfants ou adolescents devraient l'être aussi afin de poursuivre le contacts, voir même dissiper les tensions physiques ou relationnelles, comme par magie !

Après il faut savoir que lorsque bébé commence à apprendre à se déplacer seul (ramper, 4 pattes, marcher, courir, etc.), il est fort probable qu'il ne veuille plus être masser comme avant en position allongée. En fait, ce n'est pas qu'il refuse désormais de se laisser masser mais plutôt qu'il est occupé à toutes autres choses aussi importantes pour lui et son développement physique. Donc, sans le forcer, trouver des activités ludiques autour de lui (bac à jeux, crème voir poupée à masser aussi, etc.) et masser le surtout dans la position qu'il est ! C'est ce qu'on appelle "masser un corps en mouvement", cela semble à priori plus compliqué mais c'est très sympas à faire en fait quand on "lâche prise" et qu'on le laisse faire. On expérimente alors des tas de positions de massage, acrobatiques et complexes, très amusantes ! Ensuite, vers 5-6 ans, l'enfant acceptera de nouveau de rester allongé au départ durant la séance de massage, pour finir à la fin évidemment encore par des roulades ou positions d'assouplissement et d'étirement plus musclés, dignes d'ailleurs des meilleurs yogis. Vous accompagnerez alors à nouveau le développement de ses compétences physiques et kinesthésiques.

Vers la pré-adolescence ou l'adolescence, par pudeur naissante, les massages des jeunes pourront alors prendre la forme de massages des zones plantaires, manuelles ou dorsales ; s'il accepte alors occasionnellement de s'allonger sur le ventre pour un petit massage du dos !? Encore une fois, cela reviendra plus tard, savoir rester patient. Car, garder simplement le contact physique pour entretenir les liens psychologiques sera alors la priorité !   
 
Pour résumer : 
On peut donc masser son enfant à tout âge, en toute saison, en tout lieu et en toute occasion. Mais, le contact ne sera évidemment pas non plus le même assis confortablement sur un bon lit douillet et chaud que debout dans une salle de bas face à une surface dure et froide en PVC ! Avant ou après avoir manger, avant ou après le bain, avant ou après la sieste, avant ou après avoir fait ses besoins... Le matin ou le soir, avec maman ou papa, seul ou en groupe, etc. Bref, il existe autant de "techniques" ou façons de masser un enfant qu'il existe de situations, de parents et d'enfants à travers le monde. C'est ce qu'on appelle la (BIO) diversité. Encore une fois n'écouter ni votre raison, ni les autres, écouter vous d'abord et surtout ÉCOUTER LE. C'est lui, en fait, votre véritable guide en massage bébé.  
 
Et si vous n'avez pas encore d'enfant ou que vous êtes enceinte, entraîner vous d'abord sur une poupée, prenez quand même quelques cours, cela peut toujours être utile au départ ! Mais ensuite : pratiquer, pratiquer, pratiquer... Et apprenez ensuite à vos filles, belles-filles ou petites-filles à masser bébé, laisser vos autres enfants vous masser, se masser entre eux, s'auto-masser eux-même, etc. Car, nous ne sommes pas du tout dans une culture du massage, le toucher y est souvent codifier, compliqué, voir tabou ou malsain. Alors, ne nous laissons pas polluer par de telles pensées parasites ! Si vos pensées sont pures et saines, vos gestes sûrs et tendres, votre amour passera par vos mains et ira droit au cœur de vos enfants. Mais si vous doutez et que vous avez peur, si vous vous bloquer de par votre histoire personnelles et vos angoisses, alors trouvez rapidement de l'aide pour passer ce cap.. et avancer dans l'univers surprenant et gratifiant du "maternage proximal". 
 
En fait, masser bébé est simple comme de le porter, l'allaiter, le mettre au monde...
Ce sont encore nos peurs ou celles des autres qui nous arrêtent dans notre élan, alors que bébé lui ne demande souvent que cela.