Les relations parents-enfants

Vidéo YouTube

Y aurait-il d'un côté une "éducation positive" ou "consciente" et d'autre une éducation "négative" ou "inconsciente" de l'autre ? Clairement, NON (négatif donc) ! Comme il peut exister autant de formes d'éducation que de parents et d'enfants, il serait présomptueux de classer certaines "méthodes" pédagogiques dans deux colonnes : une dans le positif et l'autre dans le négatif, en donnant encore des notes comme en classe... Blanc/Noir ou Bien/Mal, ce serait à nouveau un peu trop simpliste comme vision du monde et des relations complexes qui s'instaurent progressivement entre les parents et leurs enfants au fils des années, alors qu'il existe tout un panel de gris voir de couleurs merveilleuses avec lesquelles composer son tableau à l'huile pour le faire évoluer. 

Par contre, actuellement se dessinent toujours en France deux tendances éducatives très opposées, même chez les parents chercheurs que nous sommes. D'un côté, ceux qui tendent vers la pratique d'une éducation balbutiante mais novatrice se voulant verbalement et physiquement atténuée de violence, et ceux qui persistent à appliquer les anciennes méthodes éducatives répressives d'antan à l'aide de : chantages, récompenses, punitions, claques ou fessées et autres châtiments corporelles envers plus petits que soi. Sans forcément le faire consciemment non plus, ces parents répressifs font autant de mal à leur progéniture, qu'ils adorent tout de même pour la plupart, qu'à l'ensemble de notre société qu'ils conservent bien malgré eux dans un état de dépendance et de soumission aux plus forts.

Enfin, voici plus haut une courte vidéo de Claire Blondel, mère expatriée définissant parfaitement ici la peur de l'échec, le manque d'estime de soi qui découlent de nos méthodes éducatives et scolaires "à la française" : https://www.youtube.com/watch?v=aMLm6DPfvdc

Pour mieux saisir la subtilité des mots qui blessent ou guérissent et l'importance donc de se tourner vers l'éducation positive, voici encore une vidéo plus longue (1 heure), mais A VOIR ABSOLUMENT sur le site d'OVEO (Observatoire de la Violence Éducative Ordinaire) : http://www.oveo.org/si-jaurais-su-je-serais-ne-en-suede/