L'alimention saine

"A table les enfants !"

Oui ! Mais... que leur servir ? 

alimentation saine

Car bien souvent le menu des repas peut vite tourner au "casse-tête chinois" ! Surtout si on tient compte des goûts et des couleurs de chacun, qu'on a déjà bien du mal à respecter lorsqu'on n'est qu'en couple, alors lorsqu'on rajoute encore 1 voir 2 ou 3 personnes de plus, à table... ! Pour un peu qu'on s'intéresse en plus aux étiquettes sur les produits... Oui ! Vous savez les toutes petites étiquettes, illisibles, inscrites en tous petits sigles volontairement indéchiffrables sur la plupart des emballages ! et qu'on y découvrent tant bien que mal :

  • des colorants (du E100 au E180 - attention aux E102 à 155, E161g, E173 à E180 (dont les métaux lourds comme l'aluminium, l'argent ou l'or !), 

  • des conservateurs (du E200 au E297- attention aux sorbates, méthyles, propyls, sulfites, phénols, formiques, nitrates des E200à E252, E264, E284 et 285), 

  • des antioxydants (du E300 au E337 - attention aux gallates, BHA, BHT et lécithines (OGM) des E310 à E322), 

  • des acidifiants et des émulsifiants, des épaississants et des exhausteurs de goût (du E338 à E949 - attention surtout aux correcteurs d'acidité : E380, E385 et E425, aux stabilisant type polyoxyéthylènes, polysorbates des E430 à 436 ou encore à la gélatine porcine : E441, aux dis-tri ou polyphosphates des E450 à 452, aux celluloses des E460 à E469, aux monodiglycérides des E471 à E479b, aux sorbitanes des E491 à E496, aux chlothydriques et sulfates d'aluminium des E507 à E523, aux hydroxydes des E524 à E527, aux oxydes et phosphates des E529 à E545, aux silicates des E552 à E556, aux glutamates des E620 à E625, le pire étant le E621: Glutamate Monosodique (GMS), aux guanylates et inosinate des E625 à E633, puis 5'Ribonucléotide, maltol et glycine des E634 à E640, les agents d'enrobage des confitures à l'huile de silicone : E900 ou les cires : E905, E912 et E914, l'azoformamide E927a et l'acesulfame-K : E950 

  • mais aussi des édulcorants dont le E951 et 952 : l'Aspartame et Sel d'Asparthame et d'Acesulfame-K jusqu'au sucralose E955, ainsi que le E421,

  • et des tous derniers supports et solvants : les polyvinylpyrrolidone : E1201 et E1202 et le E1520 : Propylène Glycol ou anti-gel (dans les margarines comme dans nos cosmétiques - sic)

Mum... bon appétit les petits ! 

Alors après avoir lu la long liste des additifs alimentaires présents partout, comment penser un seul instant que nos bambins n'en aient jamais avaler eux-mêmes de bonnes grosses quantités !? Soit via le placenta (traces dans le cordon ombilical), les laits maternels (quand même aussi un peu... mais voir bénéfices/risques), les laits industriels via nos amies les vaches (génétiquement modifiées, nourries à coup de farine, cérales OGM, d'hormones et d'antibiotiques... avec en prime les métaux lourds des boîtes, les encres ou matières plastiques remplis de bisphénol A et autres phtalates des ustensiles, etc.), puis ensuite directement dans leurs assiettes, leurs vaccins, leurs médicaments et produits cosmétiques, mais également dans leurs bonbons, glaces, doudous et jouets éducatifs ou dans leurs vêtements non bio ou chaussons qu'ils succent à longueur de journée, etc, etc.

Après, vous me direz également que vu de nos jours, la qualités médiocre de nos fruits et légumes bourrées de pesticides, herbicides et insecticides, transformés génétiquement aussi (OGM) comme notre viande transgénique devenue "folle" ou "tremblante", nourrie encore à dose d'antibiotiques ou d'hormones à l'étranger comme en France, sans parler de la farine animale offerte aussi aux poissons d'élévage ou les poissons de mers bourrés de polluants et d'hydrocarbures, etc, etc... Bref, on ne mangerait plus RIEN !  

Probablement, auriez-vous raison ! Après tout, même imparfait, il faut bien dès la naissance s'adapter au corps qu'on a et à l'environnement qu'on subit, et puis c'est tout ! Seulement lorsqu'on lit ensuite la longue liste des effets secondaires de ces additifs et autres polluants on relativise beaucoup moins bien... N'oublions pas que c'est la "répétition de la dose qui fait le poison" (Dr Glorieux). Bref, ce n'est pas en une seul fois que nous nous intoxiquons, c'est en plusieurs fois sur plusieurs années. D'après Mme Corinne Gouget, il faudrait environ 60 jours pour se désintoxiquer de tous ces produits, espérons ! Mais, alors pourquoi ne pas essayer juste pour voir ?

Selon ce reportage d'Allo Docteur (2011) il y a "128 résidus chimiques dans le menu, sur une journée, d'un enfant de dix ans.
Les fruits & légumes, la viande et ses dérivés, presque tout ce que l'on achète au supermarché est impropre à la consommation. Additifs alimentaires, pesticides, colorants, antibiotiques, ionisation du vivant...l'interaction entre tout cela est une véritable bombe à retardement qu'il nous faut désamorcer rapidement." - https://www.youtube.com/watch?v=rdoMKyMy_6Q

Vidéo YouTube


Les additifs alimentaires de Corinne GOUGET, aux éditions Chariot d'Or, 2008 - www.santeendanger.net 

Ainsi que son site, on peut lire les récits documentés d'une maman courageuse qui ose depuis plusieurs années dénoncer les mensonges et cachoteries des industriels de l'agro-alimentaire. Dans son combat quotidien elle y a perdu la garde de ses filles, mais est devenue aujourd'hui une journaliste référente en France sur le sujet des additifs alimentaires, grâce notamment à son petit livre célèbre : "Additifs alimentaires, le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner", aux éditions Chariot d'Or, 2008 -  www.santeendanger.net). Elle y dénonce notamment p104, les 92 effets secondaires rien que pour l'Aspartame (E951), avec au final la destruction du système nerveux et des cancers : "Allant du simple mal de tête au cancer du cerveau en passant par des maladies comme celles de Parkinson, Alzheimer et Sclérose en plaque" - lire aussi sur le sujet le "mensonge alimentaire" de Hans-Ulirich Grimm, éditions Guy Trédaniel ou en anglais : www.wnho.net/asparthame_brain_damage.htm P112 : elle dénonce l'utilisation massive et quasi systématique du Glutamate MonoSodique (GMS ou E621), créant entre autre des allergies et dépendances à la nourriture (obésité, diabète de type 2, etc.), mais aussi à la nicotine et à certaines drogues dures, l'augmentation des cas de maladies dégénératrices, ou encore l'autisme et l'hyperactivité...

Les autres effets secondaires seraient : "(basés sur la publications des Dr Blaylock et Dr Schwartz : www.msgmyth.com/symptoms.htm)  

malbouffe_pollution

Engourdissement ou paralysie, lésion dans la bouche ou ulcères, gonflement des mains, des pieds, du visage, prise de poids, diarrhée, effondrement de la valve nitrale, nausées, arythmies avec possibilité d'arrêt cardiaque fulgurant, vomissements, élévation ou baisse de la pression sanguine, crampes d'estomac et gaz, tachycardie, irritation des intestins, colites, et/ou constipation, angine (douleur vers le cœur et dans les côtes), gonflement ou douleurs à l'anus, palpitations, spasme du colon, frissons, tremblements, refroidissements, soif intense, tendinites et douleurs articulaires, rétention d'eau et gonflements (estomac), douleurs musculaires (jambes, dos, épaule, cou), douleurs abdominales, symptôme d'asthme, raideur des muscles des mâchoires, essoufflements, lourdeurs des bras et des jambes, douleurs à la poitrine, manque de motivation, dépression, nez qui coule et éternuements, vertiges, étourdissements, désorientation, confusion mentale, état bipolaire, symptômes comme bronchites, crise de panique ou d'anxiété, voix cassée, gorge irritée, hyperactivité surtout chez les enfants, toux chronique, troubles de l'attention, comportement anti-sociaux, agressivité, hostilité... éruption cutanées, démangeaisons, roséole, sensation d’enivrement, lésions dans la bouche, gorge, amygdales, troubles de l'élocution, picotements (visage, oreilles, bras, jambes, pieds), troubles de l'équilibre, douleurs dentaires, bouches sèche, langue irritée, crises, tremblements, cernes sombres sous les yeux, visage gonflé, pertes de la mémoire, besoin d'uriner la nuit, vessie non contrôlable, léthargie, manque de concentration, troubles du sommeil, fatigue chronique, pression derrière les yeux, fatigués, brûlants, migraines, maladies neurologiques : ALS, Parkinson, MS, sinus enflammés, capillaires détruits, troubles de la prostate, infertilité, problème de thyroïde, trouble gastrique, reflux, troubles de l'audition ou maladie de Menière, problème de la vésicule biliaire, douleurs aux reins, syndrome de la jambe qui tremble...

En 2007, le Dr Blaylock a dénoncé le GMS comme "fertilisant pour les cancers"."

Évidemment, après cette lecture, on prend un peu... peur ! Encore une fois, comprendre et s'informer ne veut pas dire culpabiliser ou paniquer. Bien au contraire, on devient plus fort, plus confiant et sûr de ses choix en ayant les bonnes informations au bon moment ! Ensuite, chacun (e) fera ce qu'il ou elle pense être le mieux pour sa famille, mais au moins on sort ici des idées générales et institutionnelles sur ce qui est bon ou pas pour nous ou nos proches. Notre environnement n'est certes pas parfait, et nous sommes nous même bien loin de l'être aussi et c'est tant mieux ! Car à notre image, le Monde est en évolution constante. Cependant, il nous faut protéger quand même notre planète pour l'avenir de nos enfants et de l'humanité tout entière ! Il nous faut continuer à accepter de voir autant ce qui est "Laid" que "Beau" en nous, tous ! Et puis, encore une fois, garder à l'esprit que c'est la consommation de tous ces produits sur de nombreuses années qui peut entraîner les premiers symptômes, mais également pour certains qu'un seul suffira à nous rendre malade, dans le quart d'heure, l'heure, jours, semaines ou mois qui suit l'absorption ; par exemple chez les très jeunes enfants et les personnes immunodépressives ou âgés et qu'il faut donc encore davantage protéger.

Comment remédier à cela ? 

A chacun de trouver les solutions qui lui conviendront le mieux... L'éducation aux goûts, et si possible au bon goût, n'est pas si simple non plus ! En sachant que pour changer plus aisément les habitudes alimentaires des autres, parfois il faut d'abord commencer par changer les siennes et refuser déjà de se soumettre aux exigences des autres.

Alors, osons tous dire NON à la malbouffe pour qu'elle ne se propage pas davantage...

_______________________________

Liens et informations utiles :

- Les livres :

Santé, mensonges et propagande, de Thierry Souccar & Isabelle Robard, éditions du Seuil, 2004

Les additifs alimentaires de Corinne GOUGET, aux éditions Chariot d'Or, 2008 - www.santeendanger.net

et surtout Toxique planète d'André Cicolella, éditions du Seuil 2013 (chimiste, toxicologue, chercheur à l'INERIS et enseignant à science Po, spécialiste du Bisphénol A et PE) - http://reseau-environnement-sante.fr/

- Les autres articles : 

http://www.mamaneprouvette.com/2014/01/question-de-la-semaine-que-contiennent.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Mamanprouvette+%28Maman+%C3%89prouvette%29

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20141031.OBS3766/le-lait-est-il-nefaste-pour-la-sante-des-adultes.html

- Autres vidéos :

Vidéo YouTube


Ċ
Association DANS LES BRAS,
5 mars 2010 à 10:09