Les thématiques‎ > ‎La naissance‎ > ‎

La grossesse

9 photos pour 9 mois de grossesse :
    

la veille de la naissance de bébé

Mesdames, pendant cette étape importante de votre vie de femme, avez-vous penser à : 
- Choisir votre lieu de naissance : Bien choisir votre lieu de naissance, certes en fonction de votre suivi médicale, mais surtout en fonction de votre projet de naissance ; à écrire dés les premiers mois de votre grossesse. Que ce soit à domicile ou à l'hôpital en France ou encore en maison de naissance à l'étranger, le plus important étant déjà d'être pleinement en accord avec vos choix et désirs sur la meilleure façon pour vous de vivre ce moment magique. Si possible auprès de gens en qui vous avez pleinement confiance, afin de vous y sentir bien avant tout, écouter et en sécurité.

- Privilégier un suivi médicale et physiologique avec une sage-femme : Choisir une sage-femme libérale pour un suivi global et personnalisé, qui pourra vous accompagner avant (lors de grossesse non pathologique, ou pour la préparation à l'accouchement), peut-être aussi pendant (si accès à un plateau technique à l'hôpital, en "salle nature", en maison de naissance ou en cas d'Accouchement A Domicile-AAD), mais aussi après la naissance de votre enfant (en cas de retour précoce oud' Hospitalisation à Domicile-HAD, autorisé 2h après la délivrance, et de suivi post-partum à domicile...) remboursé durant 12 jours par la Sécurité Sociale, notamment pour la mise en route et le suivi de l'allaitement à domicile, puis peut-être également pour la rééducation périnéale à son cabinet ensuite, etc.

- Prévoir un spécialiste en cas de suivi pathologique et examens gynécologiques : Choisir votre gynécologue-obstétricien au cas où votre grossesse devrait recevoir un suivi médical adapté en cas de grossesse pathologique ou gémellaire, naissance prévue par siège ou césarienne, ou encore pour les échographies régulières à l'hôpital public ou en clinique privée ; à moins de les faire avec un échographiste dans un laboratoire privé. Attention dès le départ à être bien en accord avec le professionnel choisi sur la date prévue du "terme" de votre grossesse. Car cela aura une importance cruciale en cas de dépassement et de risque de déclenchement.

- Prévenir vos autres partenaires médicaux : Radiesthésistes au cas où pas de gynécologues, choisir son médecin généraliste si vous préférez et que vous vous sentez plus à l'aise avec lors de vos suivis de grossesse ou en post-partum pour vous et l'enfant. Se renseigner également auprès de lui sur les formalités nécessaires si vous avez choisi de rentrer plus tôt de la maternité (HAD). Et en cas de "retour précoce" (HAD) appelez le rapidement dès la maternité, ainsi que votre sage-femme libérale pour prendre rendez-vous avec eux, notamment pou les divers examens obligatoires du 8ème jour, test du Gutri et autres, et si possible chez vous (supplier si nécessaire !). Le mieux étant quand même de voir auparavant avec eux s'ils acceptent de se déplacer à votre domicile en post-partum précoce, afin de ne pas trop perturber bébé, sa prise de poids et surtout la mise en route de votre allaitement comme de votre sommeil...

- Contacter le Centre Médico-Social : Rencontrer avant la naissance, la sage-femme de PMI ou la puéricultrice de votre secteur (du Centre Médico Social) afin de prévoir, peut-être, des visites régulières pour vous et votre enfant, si possible à votre domicile également durant le premier mois au moins.

- Rencontrer une doula ou une "accompagnante à la naissance" : de précieuses personnes qui ne remplaceront JAMAIS personne, mais viendront plutôt rajouter leurs compétences et expériences de mère et de femme, avec écoute et empathie. Elles pourront même, au besoin, vous servir de soutien psychologique et affectif, d'intermédiaire ou d'aide ponctuelle pour vous et votre bébé, mais aussi pour vos autres enfants, informer et soutenir au passage également le nouveau papa comme vos proches (mamie, papie, etc.). En bref, il s'agit de se faire accompagner professionnellement par une autre femme qui viendra "materner la mère pour qu'elle puisse à son tour materner l'enfant". Le meilleur cadeau de naissance qui soit au final !

- Obtenir une aide à domicile, même ponctuelle : Se renseigner également auprès d'organismes d'aide à domicile (ménage, transport, école, courses, etc.) dès le 2ème enfant ou en cas de grossesses multiples, de naissances rapprochées ou de familles nombreuses, en cas de césarienne programmée, d'handicapes ou de pathologies invalidantes, etc. Bien se renseigner aussi à l'avance pour obtenir quelques heures de ménage par semaine, dont une partie pourra même être remboursée ensuite soit par votre CAF, soit par votre mutuelle. 

- Organiser le soutien actif de votre entourage : Informer vos proches (conjoint, famille, amis, voisins, collègues, etc.) de vos besoins, choix et désirs après l'arrivée de bébé à la maison ; afin qu'ils sachent tous ce qu'ils pourront faire techniquement pour vous aider, ou ne pas faire justement ; comme par exemple donner un biberon ou une tétine à bébé pour le calmer, dire ou éviter de dire des choses blessantes en période de baby blues, etc. mais plutôt vous soutenir dans vos choix et vous aider au quotidien de façon pratique (repas, linge, courses, ménages, gardes des autres enfants, etc.) !

- Chercher le maximums d'informations variées sur la grossesse, la naissance ET l'allaitement : Commencer le plus tôt possible à lire des livres et magazines sur le maternage proximal (voir Bibliographie), sur la physiologie de l'accouchement ET de l'allaitement, sur le portage en tissu souple et sur le massage-bébé, sur l'hygiène, l'éducation consciente ou l'alimentation saine, etc. Si possible, suivre quelques cours/conférences durant la grossesse ou même avant, rencontrer d'autres parents dans les associations locales, échanger vos doutes et inquiétudes sur les forums de discussion, etc. Il n'est jamais trop tôt pour commencer à apprendre et à échanger sur ces sujets, jamais trop tard non plus !
 

- Prévoir le matériel et trousseau de naissance nécessaire : Enfin et seulement à la fin, prévoir tranquillement le matériel nécessaire à l'arrivée d'un nouveau-né (pour votre retour) à la maison. En sachant qu'une chambre spéciale n'est pas toujours indispensable au départ, ni un lit séparé ou une poussette-landau dernier cri, et un chauffe-biberon ou stérilisateur encore moins... Vos bras suffiront largement, en fait ! Peut-être juste un bon porte-bébé souple et physiologique, une peau de mouton douce, chaude et étanche, quelques coussinets d'allaitement et couches lavables et pré-lavées (à n'utiliser qu'après 1 mois) dans un sac à langer, quelques soutien-gorges d'allaitement et vêtements de nuit pour vous et de la layette bien chaudes pour bébé et C'EST TOUT ! Pas davantage besoin d'acheter non plus beaucoup de matériels de puériculture modernes, qui ne vous serviront peut-être jamais et surtout vous sépareront plus souvent de votre enfant qu'ils ne vous en rapprocheront... Au besoin, récupérer ou chiner jouets et livres bébé.

Finalement, votre enfant n'ayant besoin que de votre chaleur, de votre odeur et de votre amour.
__________________________________

AUTRES INFORMATIONS :


LISTE NON EXHAUTIVE DE QUELQUES PROFESSIONNELS "FEMINISTES" : https://gynandco.wordpress.com/

Également un livre sur la PMA, car concevoir peut même désormais devenir un vrai "parcours du combattant" :
http://www.leseditionsdunet.com/temoignages/4062-notre-chataigne-celufa-9782312042305.html

Et puis pour rigoler un peu quand même aussi (essentiel durant la grossesse justement :-) :

Vidéo YouTube


D'autres questions ou réflexions, venez nous les livrer lors de nos réunions.

Ċ
Association DANS LES BRAS,
2 juil. 2011 à 13:57
Ċ
Association DANS LES BRAS,
17 févr. 2014 à 14:14
Ċ
Association DANS LES BRAS,
2 juil. 2011 à 11:53