Les thématiques‎ > ‎La naissance‎ > ‎

Le projet de naissance

Différences entre contrat, plan et projet de naissance ? 

Accueillir Bébé autrement pour vivre pleinement son accouchement : Avec le projet de naissance, les futurs parents peuvent mieux préparer ce grand événement avec les professionnels de leur choix, si possible dans le lieu de leur choix (s'ils en ont plusieurs pas trop loin ?), le jour du... choix de bébé (et pas du gynécologue ou des parents trop pressés...) ! Cependant pour devenir réellement plus acteur que spectateur de cette naissance, il s'agit auparavant, dès les premiers jours de la grossesse, de bien choisir sa préparation à la naissance, entourés par les bonnes personnes déjà. En réalité, c'est à la mère seule de définir clairement ses attentes pour le jour J et savoir clairement, en aval comme en amont, exprimer SES choix et SA vision personnelle (nécessairement différente de celle des autres déjà), puisqu'il s'agit avant tout de son corps et des conséquences physiques qui peuvent en découler par la suite pour elle-même comme pour son enfant... Et malgré le fait qu'elle puisse aussi garder la possibilité de changer d'avis ! Car même si est juste que tout peut arriver différemment de ses premiers désirs et volontés, de pouvoir les définir et les écrire, les documenter et les exprimer oralement pour que d'autres puissent les entendre ET en tenir compte, c'est déjà un grand pas de franchi vers plus d'autonomie et de liberté...   

Cependant, pour le faire de façon réellement éclairé, il faudra d'abord obtenir un maximum d'informations de sources très diverses : association d'usagers et de professionnels de santé dans et hors institutions, centres médicaux sociales, médecins, sage-femmes et puéricultrices, cercles amicales, familiales et professionnels, ainsi qu'au travers de conférences, réseaux sociaux, livres et magazines indépendants, etc. Ainsi, chacun(e) pourra alors réunir à sa manière les diverses pièces de son puzzle pour composer le tableau de le naissance de son choix. Pour définir ce projet par écrit, la future maman devra donc déjà mieux le clarifier auprès de son conjoint et de son entourage. En effet, en formulant ses souhaits par l'écriture, la femme instaure en amont un échange constructif avec son partenaire en priorité, puis sa sage-femme, libérale en cas d'accompagnement global ou hospitalière si uniquement par la maternité, si possible aussi à la PMI et auprès des praticiens des services d'obstétrique et de néonatologie, anesthésistes, médecin généraliste, etc. La futures maman posera alors les bases d'une meilleure communication entre toutes ces personnes très différentes, fondée au maximum sur le respect et le dialogue, pour un seul objectif : accueillir au mieux son enfant, dans les conditions les plus optimales possibles pour elle, selon l'histoire du couple et leurs parcours personnels durant cette grossesse, et cela avec davantage de sérénité et confiance surtout. Et si le couple sent que ses souhaits ne risquent pas du tout d'être respecter le jour J avec telle ou telle personne, alors il sera encore temps de... "changer de crèmerie" ou prendre un second avis afin d'obtenir de meilleures informations, chercher peut-être aussi parfois des compromis en cas de pathologies avérés et surtout poursuivre ensemble leurs objectifs prioritaires : respecter les choix de la mère dans le respect de son corps et de celui de son enfant. 

Comment écrire son projet de naissance ?

Soit la femme enceinte arrive elle-même à écrire son propre projet de naissance, si possible avant la fin du second trimestre de grossesse (voir exemple de projets en PJ* - Vous pourrez nous envoyer aussi le votre si vous le souhaitez), soit elle peut demander à son (ou sa) conjoint(e), amie ou encore à un écrivain public de le faire pour elle. Qu'elle y mette alors TOUS ses "souhaits" et non ses "exigences" en restant surtout modérée et ouverte à la négociation quand même. Y rajoutez, enfin un soupçon d'imagination et surtout une bonne pincée d'humour ! C'est pourquoi, on parle toujours de "plan ou projet" de naissance et non de "contrat" de naissance : mot qui angoisse immédiatement les professionnels de santé...

Attention, cependant "négocier" ne veut pas dire non plus tout accepter ! Une bonne diplomate arrive généralement à obtenir ce qu'elle veut lors des négociations, tout en sachant rester ferme sur les éléments non négociables car essentiels à ses yeux... C'est tout autant une question de persévérance et de ténacité que de partenaires choisis et acceptés avant comme pendant ou après la naissance ! Il faut déjà garder à l'esprit qu'un hôpital n'est pas une prison, que personne n'a d'autorité légale sur vous ou votre enfant et qu'à tout moment vous pouvez soit partir soit demander la présence d'une personne plus en accord avec vos avis et votre personnalité ! D'autant que le jour J, en arrivant à la maternité de votre choix, vous n'aurez plus la possibilité physique d'argumenter et de vous justifier... Même s'il faut évidemment se préparer à se répéter plusieurs fois de suite à plusieurs personnes différentes dans une structure publique ou privée, le couple n'a pas non plus à se justifier sur TOUT et pour TOUT ! Ce sont aux professionnels de vous accueillir le mieux qu'ils leur est possible à ce moment là, en sachant qu'ils n'auront peut-être pas forcément eu le temps de lire tranquillement votre projet de naissance avant... Donc, déjà prévoir une version courte, d'une seule page maximum, bien écrite, lisible et concise. 

De plus pour éviter les quiproquos ou les tentatives de division par certaines personnes pas toujours bien intentionnées, il peut être très utile que le futur papa connaisse votre projet "par cœur" (du moins dans les grandes lignes) afin de pouvoir relayer à temps vos paroles et réaffirmer vos choix et droits ! Car la mère ne sera pas toujours, elle, en état de demander quoi que ce soit, ni de fournir toutes les explications nécessaires face à tel ou tel professionnel non coopératif pratiquant des actes médicaux sans son consentement sur elle ou son enfant. Actes invasifs dont évidemment le couple ne comprendra pas forcément ni les conséquences par la suite, ni même la raison initiale, ni la nécessité, ni même l'urgence d'ailleurs à ce moment là ! Pourtant n'importe quel acte médical, ou non médical, devrait leur être au moins annoncer d'avance et si possible même brièvement expliquer avant, pendant ou après la naissance, et surtout de façon très respectueuse. La majorité des procès qui s'ensuivent proviennent souvent du simple fait qu'aucun professionnel présent alors n'ai pris quelques secondes pour parler aux parents, pour les rassurer et s'assurer surtout qu'ils étaient bien d'accord avec eux. "L'enfer étant pavé souvent de bonnes intentions", n'est-ce pas !  C'est aussi la raison pour laquelle, il vaut mieux s'être bien renseigner auparavant sur la réalité de actes médicaux iatrogènes (cathéter d'ocytocine = péridurale précoce, épisiotomie avec ou sans anesthésie, expulsion manuelle du placenta, révision utérine, absence de peau-à-peau et mauvaise mise en route d'allaitement = hémorragie de la délivrance, etc.), non pour "avoir peur de..." mais pour "se préparer à...". D'autant qu'en cas d'urgence, le couple sera bien moins angoissé s'il sait un peu ce qui les attend "au cas où...", et saura surtout mieux prévenir certains "pièges ou risques médicaux" si les futures parents les connaissent un peu mieux.  

Enfin surtout, mesdames, restez active de vos accouchements, ayez confiance en votre corps et votre enfant, en votre capacité à lui donner vie ! Surtout ressentez le d'abord avant de chercher systématiquement à les intellectualiser ! En priorité, rester déconnectée du monde extérieur, dans votre propre "bulle intérieure avec bébé", ne paniquez pas rapidement et ne vous bloquez surtout pas à cause du stress ambiant ! Rien n'est plus contagieux que le stress d'autrui, éloigner le de vous ! Et puis la vie étant avant tout dans le mouvement, bougez le plus possible avant l'expulsion, sentez votre enfant en vous, c'est d'abord SA naissance ! Donc, faites lui et faites vous confiance afin de le guider paisiblement mais sûrement vers la sortie... 

Rédiger ou faites rédiger ensuite son récit de grossesse ou album de naissance ?

Complémentaires l'une et l'autre, ces deux prestations peuvent être également réalisées par un(e) professionnel(le) de la plume (écrivain public et biographe). Ceci permettant aux jeunes mamans et papas, à la fois de se décharger d'un "travail supplémentaire" en pleins actions et soins auprès de(s) bébé(s), et à la fois de faire appel à quelqu'un qui saura trouver peut-être encore mieux qu'eux la juste maîtrise des mots pour coucher sur le papier, avec tendresse et en toute intimité, les souvenirs de la grossesse et de la naissance de bébé(s).

Généralement initiés par les parents eux-mêmes (ou les grand-parents) dans une démarche personnelle, ces récits compilés sous forme d'album constitueront également une très belle et originale idée de cadeau de naissance à offrir à la famille en signe de bienvenue !

Un récit de grossesse : un carnet de route pas comme les autres...

Entre témoignages, journal, confidences et album thérapie, il est entièrement dédié au bébé à naître.
Avec l'album de grossesse, la maman conserve une trace indélébile et authentique du tendre huis clos qui se tient dans son ventre pendant neuf mois. La maman, ou les deux parents si le couple s'engage mutuellement dans le projet de narration, choisissent la forme que ce journal très spécial doit revêtir, le message qu'il doit transmettre à l'enfant. Avec le concours rédactionnel de l'écrivain biographe, ils élaborent un recueil à leur image, selon leurs idées et leurs envies : sobre ou coloré, dépouillé ou illustré de dessins, de photographies, de poèmes, de clichés d'échographies. Empreint de leurs rires, de leurs larmes, de leurs espoirs, de leurs appréhensions, l'album de grossesse accompagne la maman jusqu'à son accouchement, et au-delà si elle le souhaite, avec respect, tact et pudeur.

Après la naissance de Bébé, l'album de grossesse pourra s'enrichir en s'étoffant au fil des mois du souvenir de ses premiers pas, de ses premiers balbutiements, de ses premières grandes découvertes. Ainsi plus tard, toute la famille - l'enfant le premier sans doute, aura plaisir à le feuilleter comme un livre ou un album photos...

Pourquoi une telle démarche ?

Semer la vie est toujours un défi fabuleux, une aventure avec un grand « A ». Du désir d'enfant à la conception, de l'acte d'amour originel au premier cri, la naissance d'un enfant remet en question radicalement la perception des êtres et des choses, l'ordre réglé d'une existence, le rapport au monde.

C'est la raison pour laquelle les motivations à se lancer dans de tels récits sont multiples :
-  Parce que l'histoire de chaque enfant est unique,
- Parce que le sourire du petit d'homme qui vient au monde ne ressemble à aucun autre,
- Parce qu'on a envie de partager avec la terre entière l'intensité d'heures rares et précieuses, de perpétuer la douceur de moments intimes,
- Parce qu'on a envie de rendre hommage à la candeur fragile d'une nouvelle vie qui éclot, délicate mais déjà si pleine de promesses,
- Parce qu'on veut lui dire tout l'amour qu'on lui porte déjà,
- Mais aussi.... parce qu'il faut parfois beaucoup de patience, d'obstination et d'espérance avant que Bébé ne voit le jour.

Concrètement, comment ça se passe ?

Lors d'une entrevue privée, à son bureau ou au domicile des parents, l'écrivain biographe examine en toute confidentialité avec la maman et son conjoint les différents aspects de leur projet : rédactionnels, graphiques, budgétaires. Par exemple, les parents peuvent confier des photos ou des clichés d'échographies à intégrer dans le montage pour égayer le texte, des notes manuscrites à scanner, etc. Une fois ces éléments déterminés, l'écrivain biographe remet une proposition assortie d'un échéancier prévisionnel pour l'avancement de l'album. Les deux parties conviennent notamment d'un calendrier pour se revoir et faire plus ample connaissance avec le petit « locataire in utero » ou avec l'enfant si celui-ci est déjà né. Le tout, naturellement, au rythme de Maman (et de Papa) ! La réalisation technique de la maquette (illustration, impression, reliure) sera ensuite sous-traitée à des prestataires spécialisés, pour un produit fini à la qualité soignée, édité en un ou plusieurs spécimens.

___________________________________


ċ
Association DANS LES BRAS,
16 févr. 2015 à 05:59
Ċ
Association DANS LES BRAS,
4 mars 2010 à 13:34
Ċ
Association DANS LES BRAS,
28 juin 2013 à 10:36
ą
Association DANS LES BRAS,
28 juin 2013 à 10:38
Ċ
Association DANS LES BRAS,
28 juin 2013 à 10:39
Ċ
Association DANS LES BRAS,
28 juin 2013 à 10:40
Ċ
Association DANS LES BRAS,
28 juin 2013 à 10:41
Ċ
Association DANS LES BRAS,
28 juin 2013 à 10:42
Ċ
Association DANS LES BRAS,
22 juil. 2013 à 13:04
Ċ
Association DANS LES BRAS,
22 juil. 2013 à 13:02