Les thématiques‎ > ‎La naissance‎ > ‎

L'Accouchement A domicile : AAD

L'Accouchement à Domicile (AAD) accompagné par un professionnel de santé formé est souvent un choix mûrement réfléchi par la mère d'abord et le couple parfois qui souhaitent vivre une naissance la plus "physiologique" possible ; c'est-à-dire la moins médicalisée possible par des actes invasifs et examens iatrogènes, la moins perturbée aussi par des déplacements inopinés et positions figées, trop de paroles, bruits, odeurs, lumières, etc. En résumé, une naissance tout en douceur auprès de personnes familières dans un environnement familier... 

Cependant, il faut garder malgré tout à l'esprit que ce type d'accouchement ne convient évidemment pas à tout le monde : moins de 1% des naissance en France et encore pas en Alsace-Lorraine ! Soit parce que de moins en moins de sage-femmes acceptent de pratiquer des AAD au vue des pressions oppressantes de l'Ordre des SF (en PJ), des Syndicats et autres professionnels de la santé, ou encore que les parents eux-même (mère et père et non juste père) se sentent plus rassurés dans un milieu médical sécurisé ou encore en cas de problèmes de santé graves mère ou enfant ou de grossesses jugées pathologiques avec risques de complications probabable type jumeaux ou plus, présentations atypiques en siège complété ou transverse, malformations, maladies fœtales ou maternelles, de prématurité, etc.). Certes en France, l'AAD reste souvent une naissance marginale, mais néanmoins il reste un choix voulu, conscient, documenté, suivi et surtout un droit qui doit rester possible encore dans un pays "libre" comme le notre au Nord comme Sud, à l'Est comme à l'Ouest ! Car il est le garant de la normalité de la Naissance, donc si nous perdons ce droit, nous perdrons la norme !

______________________________________________

Donc voici un témoignage d'une de ces naissances "hors-norme" française :
 
Témoignage : Chronique d'une naissance... (écrit le 20/01/2010)

 Ca y est ! Notre petit bout de chou est arrivé ! 

"Tout a commencé hier, samedi 2 janvier, par un réveil en sursaut à 05h10 du matin : je perds les eaux ! Après un peu de nettoyage et une douche rapide, je commence à avoir des contractions rapprochées : le travail semble vouloir commencer tout de suite, il est donc temps de téléphoner à Amandine, la sage-femme qui m'a accompagnée durant toute la grossesse...

J'essaie de me recoucher, histoire de prendre quelques forces, mais ça m'est impossible, la position allongée m'est insupportable. Du coup, pendant que Jean-Baptiste prépare la chambre pour la naissance, je commence à arpenter les pièces de la maison.

Les contractions sont espacées de deux minutes seulement dès le début : j'ai besoin de me plonger dans un bain d'eau bien chaude pour lutter contre la douleur (merci Jean-Baptiste d'avoir terminé la rénovation de la salle de bain juste à temps, il y a seulement quelques jours !)...

Ca fait du bien, mais le travail est très intense, et j'éprouve vite le besoin d'aider le bébé à descendre en reprenant la marche. Jean-Baptiste m'aide beaucoup en me soutenant lors des contractions : je m'abandonne sur lui, il me porte pour m'aider à rester debout...

07h30 : Amandine arrive et s'installe à nos côtés. Quelques questions, et elle comprend que notre bébé est déjà très bas, ce qui explique l'intensité de la douleur. Il est temps pour moi d'accepter d'accompagner le bébé dans ces derniers moments si difficiles. C'est dur de s'abandonner, mais c'est tellement plus facile lorsqu'on est libre d'aller et venir, de prendre instinctivement les positions qui conviennent, et surtout d'écouter vraiment ce que dit son corps !

Pour moi, cela aura été la position debout, appuyée d'un côté sur le mur, et de l'autre agrippée à Jean-Baptiste, qui m'accompagne toujours de sa présence et de son attention à ce dont j'ai besoin pour être aidée. Amandine, devant nous, m'encourage à laisser le bébé descendre : il faut vraiment que je trouve le courage de l'accompagner ! Allez, un dernier moment de répit entre deux contractions, et je m'abandonne : j'aide le bébé, et en quelques instants, il est là !

Juste le temps de l'attraper et de le coller contre moi, je m'assieds : notre bébé est né... Il est 08h10... 

Ce n'est qu'une demi-heure plus tard que nous regardons si cette petite merveille est une fille ou un garçon : c'est un garçon !

En tous cas, il est déjà tout calme et serein, il ne pleure pas, mais chante tout doucement depuis les premiers instants : c'est la magie des bébés qui naissent à la maison, dans la douceur et la pénombre, sans être tout de suite agressés par toutes sortes de choses... Je suis encore maintenant étonnée de la sérénité de ses traits... 

Depuis, nous sommes l'un contre l'autre en peau-à-peau, et c'est merveilleux de découvrir ce petit être si serein, qui ouvre déjà de grands yeux intéressés sur ce qui l'entoure : il est tellement petit (on oublie vite !), tellement fragile et surtout tellement beau... Merci Seigneur pour ce magnifique cadeau, pour cette vie que tu nous as permis d'accueillir !

Et nous te confions à nouveau notre famille qui s'est agrandie de notre petit Nolah..."

 Emmanuelle, Jean-Baptiste, Raphaël, Priscilla & Nolah


____________________________________

Autres documentations :

Étude du Canadian Medical Association Journal (CMAJ) qui prouve qu'il n'existe pas plus de risque de prévoir un AAD que d'accoucher à l'hôpital : http://m.cmaj.ca/content/early/2015/12/22/cmaj.150564.full.pdf

"Avec 11 000 cas analysés cette étude canadienne montre que la sécurité est au rendez-vous même pour un premier bébé." (2015)

http://www.parents.fr/Actualites/Accoucher-a-la-maison-n-augmenterait-pas-le-risque-de-complications-2201829?utm_source=Newsletter&utm_campaign=quotidienne&utm_medium=objet_1&utm_content=bouton

Lire aussi cet article d'un homme sage-femme : http://www.ensemblenaturellement-leblog.com/archives/2009/12/12/16124068.html

Et l'excellent blog de Marie accouche là : http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2015/03/18/le-mythe-de-laccouchement-qui-derape-en-quelques-secondes/

Si vous voulez comprendre pourquoi il n'existe PLUS de sage-femme pratiquant l'AAD dans votre département : http://iberifilms.com/wp-content/uploads/2015/03/PERSECUTION-DES-SAGES-4-.pdf

Lire l'excellent livre d'une sage-femme et d'une doula : Naissance orgasmique, de DAVIS & PASCALI
ou encore : Votre bébé est un mamifère, du Dr Michel ODENT
Ċ
Association DANS LES BRAS,
8 avr. 2010 à 07:19
Ċ
Association DANS LES BRAS,
19 juin 2015 à 06:28
Ċ
Association DANS LES BRAS,
19 juin 2015 à 06:29